Image article

Les thés made in france

Article

Publié le



Si on vous dit « thé », vous nous répondrez sûrement « Asie » et vous avez tout à fait raison. Le théier est effectivement un arbre originaire d'Asie et la légende raconte que la découverte du thé est à attribuer à l'empereur légendaire et père de la médecine chinoise, Chen Nong, 2737 ans avant notre ère : oui, rien que ça ! Depuis des siècles et jusqu'à aujourd'hui, le thé est toujours une boisson centrale dans le quotidien des pays asiatiques et est la seconde boisson la plus consommée au monde.

Côté culture du thé, là encore, ce sont les pays asiatiques qui mènent la danse. Mais alors, le thé français, est-ce vraiment possible ? Eh oui, même si ça nous peut paraître contre-intuitif, le thé français existe bel et bien? et une poignée de Français avant-gardistes se sont lancés dans l'aventure. On est partis, pour vous, à la chasse au thé français et on est revenu avec des trésors agroécologiques !


Feuille de thé français
Ajijchan via canva.com



Le thé français : comment fait-on pour le cultiver sous nos latitudes ?

Pour démystifier la culture du thé en France, il faut passer par de petites considérations botaniques. Le théier, ou Camellia Sinensis en latin, est une espèce du genre Camellia et appartient à la famille des Théacées. Les Camélias, ça vous dit quelque chose, non ? Le Camélia est un arbuste très apprécié dans les jardins décoratifs français et pourtant il est, lui aussi, originaire d'Asie. Vous voyez où nous voulons en venir ? Si les Camélias ont réussi à s'adapter à nos latitudes, alors pourquoi pas le théier ?


Pour se développer de manière optimale et produire des arômes intéressants, le théier a besoin de conditions très particulières : une température comprise entre 10 et 30°, une exposition ensoleillée, un taux d'humidité de 70 à 90%, des vents réguliers et secs et des nuits plutôt fraîches. Si à priori une grande partie du territoire français ne semble pas adaptée à la plantation du thé, il existe tout de même des zones bénéficiant d'un microclimat favorable à nos chers théiers, notamment près des rivières. Aujourd'hui, des amoureux du thé ont relevé le défi d'adapter la culture du thé à notre climat et l'on trouve de chouettes exploitations à la Réunion, en Bretagne, dans le Perche, les Cévennes et les Pyrénées-Orientales : ça sent bon le thé français !


Séchage du thé
Jarunee Thewin via canva.com


Les producteurs de thé français


Le Labyrinthe En-Champ-Thé – Le thé réunionnais  

Si vous pensiez, comme nous, que le thé français, c'était une idée nouvelle, eh bien vous vous mettez le doigt dans l’œil. De 1950 à 1972, l'île de la Réunion était un haut lieu de la culture du thé et abritait des champs de théiers réputés produire l'un des meilleurs thés au monde. Il a fallu attendre 2005 pour que la production de thé réunionnais reprenne du galon grâce à la passion de Johny, pionnier du renouveau de la culture du thé français.


Grâce à ses 3 hectares de vigoureux plants de théiers naturels, l'exploitation agricole du Labyrinthe En-Champs-Thé située sur les plateaux de Grand-Coude, peut aujourd'hui se targuer d'être le premier et plus important producteur de thé français. Mais l'exploitation du Labyrinthe En-Champ-Thé, c'est avant tout une vitrine de la réussite d'une culture biologique et durable grâce à la mise en place de techniques d'agroécologiques, agroforesterie et des principes de la permaculture.


Le thé produit par le Labyrinthe En-Champ-Thé est certifié bio par le label Ecocert et est disponible localement sur les marchés réunionnais. Vous trouverez une poignée de revendeurs en métropole et notamment ici où vous pouvez vous procurez du thé blanc au géranium


Le thé blanc cultivé en France
Le thé blanc au géranium rosat du Labyrinthe En-Champs-Thé


La Ferme de Bruguerolle – Le thé des Cévennes

La ferme de Bruguerolle implantée dans les Cévennes s'est, elle aussi, lancée dans l'aventure du thé français depuis 2017. Idéalement situées sur la rive du Cèze, les plantations de thé de David Macq prospèrent grâce au microclimat et à l'incroyable écosystème local.

Les premières récoltes de thé blanc et vert des Cévennes sont prometteuses et ont attiré l'attention de spécialistes français et internationaux. Les premières récoltes ont d'ailleurs été acquises par une maison de thé taïwanaise : le thé français a la cote et à raison !


Grâce à un mode de culture biologique et une qualité minérale des sols uniques, l'arôme du thé des Cévennes à ce goût du terroir très particulier exalté par l'expertise de Jérémy Tamen, spécialiste du thé et anciennement « nez » dans l'une des plus luxueuses maisons de thé parisienne.


Vous pouvez retrouver le délicieux Céven'tea en épicerie fine à Pont-Saint-Esprit et Barjac et sera bientôt disponible en ligne : encore un peu de patience !


Thé cultivé en France

Le Thé des Cévennes de la ferme de Bruguerolle



Les thés de France de la Maison Émile Auté – Le thé du Perche 


Maintenant, on vous emmène en Loir-et-Cher, à Sargé-sur-Braye où Émile Auté a réussi à acclimater le théier à la terre rouge, acide et sableuse typique du lieu. Cette année, l'exploitation ne comptait pas moins de 35 000 plants de thé et le propriétaire compte bien doubler ses effectifs pour l'année prochaine : une bonne perspective pour le thé français !

La Maison Émile Auté s'est également associée à un autre producteur de thé, Michel Thévot qui cultive lui en Bretagne à Sibiril dans le Finistère. Eh oui, le thé breton, ça existe ! Émile Auté s'occupe de l'étape délicate de transformation de la feuille brute et de la fermentation pour obtenir un thé vert ou noir.

Vous retrouverez le thé de leurs deux exploitations en ligne sur le site de la Maison Émile Auté. N'hésitez pas à aller jeter un coup d’œil aux délicieuses compositions de thé bio du monde des autres rubriques : thé noir cacao pistache ou fraise coriandre, thé vert carotte curcuma ou baies sauvages basilique, sans parler du projet de thé Milky Oolong aux bonnes saveurs du terroir : les recettes de la Maison Émile Auté, c'est « la haute couture du thé ».


Thé noir de France
Le thé du Moulin Kérouzéré & Maison Émile Auté



Filleules des Fées

Maintenant qu'on est en Bretagne, on y reste et on vous emmène dans la vallée du Blavet où Weizi et Denis cultivent des théiers depuis 2006. Aujourd'hui, l'exploitation ne compte pas moins de 13 000 plants de théiers d'espèces variées et produit pour la première année du thé disponible à la vente directe.

La vallée du Blavet bénéficie d'un microclimat et d'une biodiversité idéale pour le développement des arbres à thé, qui produisent des feuilles de qualité premium imprégnées de l'arôme unique des terres bretonnes. Ce thé breton bio, cueilli et transformé à la main est un véritable trésor du terroir à « haute qualité environnementale ».

Jusqu'à présent, il n'était possible de goûter ce fameux thé breton qu'en participant directement au projet en « adoptant une parcelle de théier » pendant un an pour soutenir financièrement les efforts de l'exploitation. Aujourd'hui, le thé de Filleule des Fées est aussi disponible à l'achat à la ferme, mais on ne peut que vous encourager à vous lancer dans l'aventure avec eux et recevoir votre précieuse récolte après chaque cueillette.

Vous pouvez vous rendre à la ferme à Trébihan (Languidic) tous les mercredis et samedis après-midi de juin à septembre.


Thé vert de Bretagne
Le thé vert de Filleule des Fées



Thé 19 - Le thé de Corrèze

Thé 19 est une petite exploitation agricole implantée dans les alentours de Saint Chamant en Corrèze. Le propriétaire du terrain, Paul Velner, s'est lancé dans la culture de théiers en 2018 et commence aujourd'hui à récolter le fruit de son travail. Sur son terrain de presque un hectare, ce passionné d’horticulture fait cohabiter ses fameux arbres à thé avec des plantes aromatiques et plantes sauvages, qui après manufacture se retrouvent toutes ensemble dans les sachets de thé.

La gamme de thés proposée par Thé 19 est à la fois fraîche et fleurie, vous trouverez des assortiments pour des thés chauds « classiques », mais aussi des formules pour thé glacé et cerise sur le gâteau : du thé au vin. Après 8 heures de macération de cette potion magique à base de thé et de lie-de-vin dans de l'eau froide, votre eau se transforme en vin : c'est du génie.

Vous retrouverez le thé de Corrèze en vente sur le petit marché bio d'Argentat ou en vente sur la boutique en ligne.



Thé au vin
Le thé au vin de Thé 19



Acapella

Acapella, c'est une petite start-up catalane spécialisée dans la composition de thés et la torréfaction de café qui rêve de pouvoir cultiver ses propres produits en circuits-courts. Aujourd'hui, le projet est encore en phase de test, mais leur exploitation compte déjà près de 12 000 plants d'espèces variées. Les catalans pensent en grand, en tout cas on leur souhaite de réussir et on a hâte de découvrir leur première récolte de thé l'année prochaine !



La start-up Acapella et son projet de thé en circuit-court
Bientôt, on l'espère, le thé catalan d'Acapella



Le thé français : ce qu'il faut retenir

Vous l'aurez compris, le thé français est encore un produit confidentiel, mais qui bénéficie déjà d'une réputation qui dépasse nos frontières. Alors que les productions asiatiques perdent en noblesse à cause de l’appauvrissement des sols et l'utilisation d'intrants chimiques, la production française, elle, se concentre sur de petites productions 100% biologiques qui développent un arôme unique du terroir. Eh oui, les théiers, c'est comme les vignes, les plants développent leurs arômes en fonction de la composition des sols. Impossible donc de retrouver les arômes asiatiques dans des thés français et inversement, et ce n'est peut-être pas plus mal.

En tout cas, la culture du thé en France a de belles années devant elle et on ne sait pas vous, mais nous on a hâte de les voir arriver dans nos magasins bio !


Bonne dégustation !