Image article

Les thés sans caféine pour les femmes enceintes

Article

Publié le



Bien que le thé soit un élixir débordant de bienfaits pour notre santé il ne faut pas oublier que le thé contient de la caféine, substance à éviter pendant la grossesse ou l’allaitement. Voici tous nos conseils pour savoir quel thé choisir pendant votre grossesse.


Les thés, compatibles avec la grossesse ?

fruités-vanille-stimule     Pourquoi être attentif au choix de son thé ?

Le thé a de nombreux bienfaits sur la santé et peut être un bon allié pendant votre grossesse toutefois il faut être attentif au thé que vous choisissez et réduire votre consommation. Et oui, le thé contient de la caféine, entre 30 et 50 milligrammes selon les thés. Il n’est pas interdit de consommer de la caféine pendant la grossesse mais il est conseillé d’en réduire la consommation pour éviter tout impact sur le bébé.

Aussi, une grande consommation de thé influe sur votre absorption du fer, il est donc conseillé de boire du thé pendant les repas pour diminuer les risques d’anémie.


infusions-bio-tannins

© Canva


tasse-tanins-cafés     Quels thés sont recommandés pendant la grossesse ?

Certaines plantes sont très bénéfiques pour les femmes enceintes comme les feuilles de framboisier pour tonifier votre utérus ou le gingembre pour lutter contre les nausées. Lors de votre grossesse, privilégiez les thés sans théine ou les tisanes. On distingue le thé et la tisane par l’origine de la plante infusée, lorsque le thé provient de feuilles de théier, la tisane se compose de plantes médicinales. De nombreuses plantes médicinales sont adaptées aux femmes enceintes :


Le thé rouge, appelé aussi rooibos, est vivement recommandé pendant la grossesse. Riche en vitamine C et en antioxydant, le rooibos ne contient pas de caféine ni de théine. C’est une infusion relaxante et antioxydante qui convient aux femmes enceintes.  


Certaines plantes peuvent aider les femmes enceintes à réduire leurs troubles digestifs. C’est notamment le cas de la fleur de mauve qui agit sur la constipation, à consommer avant le coucher. D’autres, telles que le fenouil ou la camomille, aident au bon fonctionnement de la flore intestinale.


L’infusion de feuilles de framboisier est connue pour soulager les contractions et faciliter la dilatation du col de l’utérus en fin de grossesse. Attention, ce type de tisane ne se consomme pas en début de grossesse.  


Les tisanes à base de menthe, de gingembre ou de mélisse facilitent la digestion et apaisent les maux d’estomac.


Le stress et les troubles du sommeil peuvent entacher la grossesse d’une femme. Des tisanes à la verveine ou à la mélisse aident les femmes à se relaxer et favorisent l’endormissement. 


Les sensations de jambes lourdes, des problèmes de circulation sanguine ou de rétention d’eau peuvent être régulés en consommant des infusions de vigne rouge ou d’hamamélis. 


Choisir une tisane de qualité lors de votre grossesse est important ! Tournez vous vers des plantes bio, vendues en vrac, elles sont plus savoureuses, de meilleure qualité et vous permettent de bénéficier totalement de ses principes actifs. Au-delà du label bio, l’origine des plantes que vous consommez est importante. Privilégiez des tisanes cultivées en France pour adopter un mode de consommation éco-responsable, vous en trouverez facilement sur Cocote !


préparation-du-thé

Via Canva.com


cardio-amer-métabolisme     Quels thés sont déconseillés pendant la grossesse ?

Toutes les infusions, même bénéfiques pour maman et bébé, sont à consommer avec modération et sous conseils d’un professionnel de santé compétent. Néanmoins, certains thés et tisanes sont réellement à proscrire pour ne pas mettre votre santé et celle du fœtus en danger.


  • Les thés fort en théine : 

De manière générale, il est nécessaire de contrôler sa consommation de caféine durant sa grossesse. La caféine est présente dans de nombreux aliments, café, thé, chocolat, cola, alors pour simplifier votre quotidien limitez au maximum votre consommation de thé vert, thé noir et thé blanc.


  • Les tisanes avec des propriétés spécifiques :

Les tisanes qui agissent sur vos hormones : la réglisse, la sauge, le ginseng, le houblon et l’angélique chinoise qui ont des effets hormonaux à cause des phyto-œstrogènes.

Les tisanes aux propriétés abortives : le safran, l’armoise, le bouleau, la menthe poivrée, l’achillée ou encore le laurier sont des plantes à supprimer de vos placards, elles favorisent l’expulsion de l’œuf et dont donc très nocives lors de votre grossesse.

Les tisanes toxiques pour le bébé : la belladone, le colchique et le pavot contiennent des alcaloïdes, substances pouvant être toxiques pour le fœtus.

Les tisanes aux plantes qui se dérivent en huiles essentielles : le thym, la lavande et le romarin sont des plantes reconnues pour leurs huiles essentielles aux principes actifs très efficaces. Or, durant la grossesse, les huiles essentielles sont fortement déconseillées, il en va de même pour les plantes médicinales associées.

Les tisanes avec un fort pouvoir laxatif : l’aloe vera, le séné, la rhubarbe et la bourdaine sont des plantes reconnues pour leur effet laxatif. Ce type de tisane est à proscrire durant votre grossesse, elles peuvent provoquer des spams ou des contractions.


dégustation-breuvage-gourmands

Via Canva.com


Et oui, ce n’est pas parce que les plantes sont naturelles qu’elles sont inoffensives. Il est primordial de faire attention à ce qu’on ingère et encore plus durant ces 9 mois de bonheur !