Image article

Histoire du thé

Article

Publié le




1001nights© via Canva.com


the-icone Les légendes autour du thé


Selon la légende chinoise, le thé est apparu en Chine en 2737 avant notre ère. L’empereur Shennong se reposait sous un arbre et faisait bouillir de l’eau afin de se désaltérer. Une légère brise agita les branches de l’arbre et quelques feuilles tombèrent dans l’eau en la colorant d’une couleur ambrée et dégageant un parfum délicat. L’empereur goûta et s’en délecta. L’arbre était un théier sauvage : le thé était né.

Selon la légende indienne, le prince Dharma fils du roi Kosjuwo fit un voyage en Inde afin de prêcher les préceptes du bouddhisme en Chine. Il fit le vœu de ne pas dormir durant tout son périple de neuf ans. Cependant, au bout de la troisième année il fut pris de somnolence et faillit succomber lorsqu’il cueillit les feuilles d’un arbre et les mâcha automatiquement. C’étaient les feuilles d’un théier sauvage. Ragaillardi par les vertus tonifiantes des feuilles, le prince Dharma en cueillit d’autres afin de se servir de leurs vertus pour rester éveillé les 6 dernières années de son périple.  

Au Japon, la légende indienne est légèrement différente. Selon la version japonaise, le prince Dharma finit par s’endormir après trois ans de périple. Honteux, à son réveil il se coupa les paupières et les jeta à terre. Quelques années plus tard, revenant au même endroit, il constata la présence d’un arbre qui n’était pas là auparavant et qui avait poussé à l’endroit même où il avait jeté ses paupières. Il en goûta les feuilles et se rendit compte qu’elles l’aidaient à garder les yeux ouverts. C’était un théier. Il en parla autour de lui et depuis lors, on prit l’habitude d’en cultiver à chaque endroit où il passait pour commémorer son passage.  


the-icone Les traditions de la consommation du thé


feuilles-the-icone Chine


L’arbre du thé est originaire de Chine entre la Birmanie, le Nord-Vietnam et la région chinoise du Yunnan c’est donc de là qu’est partie la consommation de ce breuvage avant de se développer le long des routes commerciales de Chine. C’est à partir de la période des empereurs Tang (618-907 après J.C.) que le thé est devenu une boisson à consommation quotidienne en Chine alors qu’avant on le consommait surtout à des fins médicinales. Il est introduit au Japon au VIIe siècle. A partir du XVe siècle il devient un élément incontournable du bouddhisme. Avec l’apparition des maisons de thé, le thé devient alors la plante-muse des artistes. Ces artistes peintres, poètes ou encore potiers vont créer autour du thé un art du raffinement et un univers chargé de symbolisme et de lyrisme. Lu Yu (723-804) artiste chinois rédige pour la première fois un traité sur le thé : Cha Jing ou Classique du Thé. Dans cet ouvrage poétique, il décrit la nature même de la plante et pose des codes sur la préparation et la dégustation du thé. Il évoque aussi la qualité des feuilles, les outils et modes de récolte.

the-chine


Entre 960 et 1279, sous la dynastie des Song, naît une deuxième école annonçant la poésie des cérémonies du thé et l’importance des règles de préparation : le Cha No Yu japonais. A cette époque le thé est de plus en plus raffiné et de ce fait la céramique prend une place très importance dans l’univers du thé et dans le degré de raffinement. A la cour, le thé est réduit en poudre très fine pour être ensuite mélangé à l’eau frémissante. A l’aide d’un fouet en bambou, le mélange est ensuite battu en mousse avant d’être servi. En parallèle, la consommation du thé s’est développée dans toute la Chine et dans tous les milieux sociaux. C’est l’apparition des premiers thés en vrac qui sont pratiques car ils peuvent être produits en plus grande quantité et vendu en plus grand au vu de la demande croissante.


the-ceramque

Svetlana Lukienko© via Canva.com


Sous la dynastie des Ming (1368-1644), un décret impérial interdit la fabrication de thé compressé afin de le consommer en infusion comme aujourd’hui. Bien entendu, cette nouvelle façon de consommer le thé va aussi changer les accessoires utilisés pour sa préparation. Cela va marquer le début des services en terre et en porcelaine avec la bouilloire qui se substitue à la bouteille à thé de l’époque Tang et la théière devient un incontournable. Avec l’exportation, le thé va connaître un nouveau boom économique.


feuilles-the-icone Japon


Au Japon, dès le VIIe siècle, des moines bouddhistes apportent en Chine des graines de thé afin de les cultiver sur l’archipel mais c’est réellement au XVe siècle que le breuvage se diffuse à travers tout le pays. Le premier grand maitre de thé Sen No Rikyû (1522-1591) et avec lui, le thé devient un véritable art, une religion et une philosophie. Tout cela est exprimé à travers une cérémonie très complexe et très codifiée dont le but est de célébrer la grandeur des petits actes du quotidien.


femme-japon

antares71© via Canva.com


feuilles-the-icone Corée


En Corée, le thé est introduit dans la vie quotidienne lors de la période Silla Unifié (668-935). Pendant la période Goryeo le thé est réservé à l’aristocratie. Il est raclé sur une brique pour ensuite être servi en poudre et bu dans de grands bols. Le rituel du thé devient une cérémonie très solennelle qui suit le rythme des dates importantes du pays. Aussi, tous les matins le roi boit le thé lors d’une cérémonie rituelle.

Au cours de la période Joseon (1392-1910) le thé ne se boit plus en poudre mais en feuilles, cependant le thé est lui remplacé par le vin de riz lors des cérémonies. Ne buvant pas d’alcool, les moines continuent à consommer du thé. Lors de la disgrâce du bouddhisme, un lourd impôt sur le thé fut imposé en beaucoup de plantations n’ont pas survécu en dehors du sud du pays. De nos jours, le thé n’y est plus autant consommé pendant les repas, les coréens lui préférant les infusions de céréales.



the-icone Découverte du thé par le monde


feuilles-the-icone Europe


En Europe le thé est apparu au XVIIe siècle avec le développement des relations entre l’Orient et l’Occident. Les premières mentions du thé sont celles de missionnaires et explorateurs qui en parlent dans leurs récits. La Compagnie des Indes Orientales est la première à faire des importations de thé en 1606 en Hollande, en France et en Angleterre. Au début, il y a une forte opposition qui se fait car on dit du breuvage qu’il fait perdre aux hommes leur stature et leur amabilité et aux femmes leur beauté. Malgré cela, un gros marché se met en place et le commerce explose. D’abord consommé par les aristocrates et les princes, les intellectuels s’en emparent lorsque les maisons de thé – où ils sont majoritaires – font leur apparition. Le marché de la contrebande se développe pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’en procurer, ce qui fait, à la longue, chuter le prix du thé qui devient alors plus abordable.

L’Angleterre va assoir sa domination sur le marché par rapport aux chinois en introduisant l’opium en masse en Chine. Cela a crée des addictions et a donc favorisé les échanges avec le thé, chose que les Chinois avaient toujours refusé. En 1779, l’opium devient illégal en Chine mais elle y entre tout de même par des canaux de contrebande tous financés et maintenus par le gouvernement britannique. C’est le début de la guerre de l’opium.


opium-the-icone


feuilles-the-icone Afrique


En Afrique, les premières plantations de thé ont été introduites au Malawi au XIXe siècle après que la plantation au Sri Lanka ait échoué. Le thé malawite se reconnait à sa couleur pourpre.

Au Kenya, la production de thé a débuté dans les années 1950 lorsque les colons anglais pensent que le pays se trouvant au niveau de l’équateur, on pourrait y produire du thé sans prendre en compte les saisons, toute l’année sans interruption. Le pays exporte plus de 50% de sa production de thé en Grande-Bretagne et ne consomme que très peu sa propre production.


plantation-the-afrique

Robert_Ford© via Canva.com


L’histoire du thé est passionnante et les légendes qui l’entourent nous font voyager dans un autre temps. Consommer du thé peut apporter beaucoup de bienfaits à notre santé en raison des nombreuses vertus. Consultez nos nombreux autres articles au sujet du thé ici